La philosophie de soin de l'Humanitude

Publié le par nathou

La semaine dernière, une aide soignante extra est venu nous parler de son travail dans une unité de soins Alzheimer. Franchement, c'est vraiment la façon de travailler qui me convient le plus, la personnalisation du soin, un respect du rythme de vie des résidents comme à la maison pratiquement.

Certes cela est jouable sur une petite unité on est bien d'accord mais qu'est-ce que cela donne envie!

On en ressort forcément grandi de cette expérience qui est sûrement plus difficile a gérer psychologiquement que physiquement.

Travailler en tant qu'humains avec des êtres humains ; c'est cela être soignant!

Je suis de plus en plus tentée par cette façon de prendre en charge les personnes âgées et je m'y emploie d'ailleurs. J'avance doucement en mon âme et conscience et si cela ne plaît pas et bien tant pis ( et là je parle de certaines collègues pour qui on a l'impression que c'est le rendement qui compte: allez hop genre  tu arrives le matin et c'est à celle qui fera le plus de toilettes , au secours, a bannir!!!! SVP).

 

Je crois qu'il faut savoir ce que l'on veut non? j'ai décidé de travailler au mieux de mes possibilités en respectant la philosophie de Gineste et Marescotti  : l'humanitude! Je ferais de mon mieux et en plus je vais même essayer d'inculquer cette idée aux futures générations lors de mes interventions. J'ai déjà commencé!!!

Le plus difficile sera de changer les soignants déjà en place non? et surtout aussi nos "têtes soi disant pensantes" ...

 

Enfin bref, vous l'aurez compris je suis convaincu par cette méthode, j'aimerais beaucoup profiter de la formation qui correspond et en tout cas si j'arrive a enseigner quelque chose et bien je peux vous promettre que ce sera ce genre de prise en charge avant tout... croix de bois, croix de fer , si je mens je vais en enfer!!!!!

 

ps:j'ai la chance d'avoir une directrice tout à fait d'accord avec cette façon de travailler et on avance doucement ensemble!!! OUF

 

Bisouilles les gens: un peu de lecture...

 


La philosophie de soin de l’Humanitude


Pour environ 10% de la population agée de plus de 65 ans, le vieillissement s’accompagne de situations de handicap et de maladies  qui portent atteinte à l’autonomie.
Aujourd’hui, nous savons :
- qu’il est possible d’aider les "hommes vieux" en situation de handicap en veillant à respecter leur équilibre et leurs désirs ;
- que toutes les difficultés et toutes les pertes auxquelles les personnes atteintes de syndromes démentiels sont confrontées ne les empêchent pas de ressentir du plaisir et du bien-être.

Pour rester en relation avec ces personnes et partager avec elles émotions et sentiments, il faut un prendre-soin fondé sur sur toutes les caractéristiques qui permettent aux hommes de se reconnaître les uns les autres : l'Humanitude.

La "Philosophie de soins de l'humanitude" basée sur les concepts de Bientraitance, de Règles de l'Art dans le soin, regroupe un ensemble de théories et pratiques originales pour :
- rapprocher le soignant et le soigné dans leur humanitude
- améliorer les soins et le prendre soin des personnes en établissement et à domicile
- accompagner ainsi les personnes âgées dans la tendresse et le respect de l'autonomie, debout, jusqu'à la fin.

De tout temps, il s'est trouvé des soignants qui se sont occupés des personnes avec humanité.
Mais soigner avec humanité n'est pas prendre soin en humanitude.

Le mot " humanitude " a été créé par Freddy Klopfenstein (Humanitude, essai, Genève, Ed. Labor et Fides, 1980.).

Plus tard, Albert Jacquard, reprend ce terme sur le modèle du mot " négritude " jadis créé par Aimé Césaire, puis popularisé par Léopold Senghor. Ceux-ci avaient ainsi, nous dit Albert Jacquard, utilisé " un mot nouveau pour désigner l'ensemble des apports des civilisations d'Afrique centrale, l'ensemble des cadeaux faits aux autres hommes par les hommes à peau noire : la négritude.

"Les cadeaux que les hommes se sont faits les uns aux autres depuis qu'ils ont conscience d'être, et qu'ils peuvent se faire encore en un enrichissement sans limites, désignons-les par le mot humanitude . " Ces cadeaux constituent " l'ensemble des caractéristiques dont, à bon droit, nous sommes si fiers, marcher sur deux jambes ou parler, transformer le monde ou nous interroger sur notre avenir"

" L'humanitude, c'est ce trésor de compréhensions, d'émotions et surtout d'exigences, qui n'a d'existence que grâce à nous et sera perdu si nous disparaissons. Les hommes n'ont d'autre tâche que de profiter du trésor d'humanitude déjà accumulé et de continuer à l'enrichir ."

Ainsi Jacquard définit une approche "écologique" de l'humanitude.

Plus tard, dès 1989, un gériatre français, Lucien Mias, introduit pour la première fois le terme d'humanitude dans les soins.

Enfin, en 1995, Rosette Marescotti et Yves Gineste décident d'écrire une nouvelle philosophie de soin qu'ils baptisent la "philosophie de soin de l'humanitude", car toutes les actions soignantes se réfèrent toujours à une philosophie de soin. Une philosophie de soin a entre autres pour objet l'étude des principes fondamentaux d'une activité, d'une pratique, des réflexions sur leurs sens et leur légitimité.

La " philosophie de l'humanitude ", développée dans le cadre de la méthodologie des soins Gineste-Marescotti, constitue une réflexion sur les caractéristiques que les hommes possèdent et développent en lien les uns avec les autres, sur les éléments qui font que chaque homme peut reconnaître les autres hommes comme des semblables..

La Philosophie de soin de  l'Humanitude tente de répondre à une question : Qu'est ce qu'un soignant?

Un soignant est un professionnel qui prend soin d 'une personne qui à des problèmes de santé, ou qui se préoccupe de sa santé, dans le but de l 'aider à l 'améliorer, ou la conserver, ou pour l 'accompagner jusqu 'à la mort. Mais jamais pour la détruire.

Dans cette philosophie nous définissons la personne: ... Une Personne... est un être humain... L'Être Humain est un animal... Celui qui prend soin d'un animal qui a des problèmes de santé est un vétérinaire...

Oui, mais l'humain est un animal particulier... L'humanitude est l 'ensemble de ces particularités : Le rire, l 'humour, l'intelligence conceptuelle, la verticalité, l'habit, la socialisation: famille, repas etc,.

On ne devient soignant qu 'en s'occupant de l 'humanitude.

L'humanitude est l 'ensemble des particularités qui permettent à un homme de se reconnaître dans son espèce, l 'Humanité. Ou alors...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SOAZIG 22/06/2010 19:59



C'est cette philosophie qui m'a fait quitté la gériatrie pour la .. PEDIATRIE.


Dans l'établisssement où je travaille,elle y est appliquée avec les enfants, depuis quelques années.J'y ai retrouvé mes valeurs soignantes;j'y termine ma carrière


sereine.


Soazig


 


 



nathou 23/06/2010 11:03



J'aurais tendance à t'envier Soazig ... c'est vrai qu'en gériatrie cela devient plus que nécessaire d'humaniser les soins ; j'ose croire que les temps changent même si cela prendra encore des
années! pour ma part je ne suis pas formé en "humanitude" mais j'essaie malgré tout de défendre ces belles valeurs!


Merci de ton passage par ici