Lettre à mes (presque anciennes) collègues

Publié le par nathou

Mesdames,

 

Je dis presque ancienne parce que, et oui, je suis encore votre collègue! Je suis, au plus profond de moi, triste par tant d'indifférence; Vous me direz, c'est aussi le reflet de cette société dans laquelle nous vivons mais quand même. 5 ans que je travaille auprès de vous, que je ris avec vous, que je pleure, que je soutien etc... 5 années de ma vie où je pensais être une collègue "potable":j'ai forcément dû louper quelque chose.

 

Beaucoup d'entre vous m'ont touché avec leurs histoires, leurs vies, j'ai essayé d'être à l'écoute de tous ou presque

( certes on a pas des affinités avec tout le monde hein!) , bref, j'étais heureuse  et fière de faire ce métier dans cette équipe.

Mais là, vous réagissez comme si j'étais morte. Plus rien, nada, comme si je n'avais jamais existé dans cette maison de retraite! Je vous assure que cela fait mal même si cela passera car dans la vie, on avance, on tombe, on se ramasse et on avance à nouveau.

 

Première fois que je vois cette mentalité , et quelle drôle de mentalité! On parle ici de travail d'équipe mais savez au moins ce que c'est une équipe? je ne suis pas sûr... il ne s'agit pas de faire semblant d'être gentille et par derrière casser sa collègue pour faire partie d'une équipe! il faut de la franchise et avant tout un RESPECT d'autrui sans faille, et surtout n'est-ce pas le ba-ba de notre  travail? aider les gens et non  les enfoncer,être à l'écoute ,  ne jamais  juger non? svp arrêtez de vous prendre la tête pour pas grand chose et gardez votre énergie pour les personnes âgées, qui elles, méritent plus que tout. Ce sont elles notre raison de travailler!!!

Sachez que je n'ai pas choisis de quitter mon métier d'aide soignante de gaieté de coeur mais peu importe, ici le principal c'est notre si petite place , presque invisible... sachez qu'il ne suffit pas d'être agonisante sur un lit d'hôpital pour avoir mal ou être mal!

 

On est finalement peu de chose dans ce monde, vous ne trouvez pas? alors voilà, certes je suis blessée, triste et un déçue par tout cela, certes je me dois de rebondir parce que ma vie ne s'arrête pas là heureusement.

J'ai un peu de honte malgrè tout  au fond de mon coeur....

 

Je vous souhaite à toutes et tous une merveilleuse vie, des fêtes de fin d'année des plus belles et surtout de ne jamais devoir vivre des moments comme celui ci...

 

Votre presque ancienne collègue,

 

ps: bien sûr, cette lettre ne concerne pas les quelques collègues devenues mes amies! Elles ont toujours été présentes , m'encourage et me soutienne et je les en remercie fort fort fort...

 

Nath

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

INES 25/11/2010 15:16



Chère Nath je peux comprendre ta souffrance et ta déception mais ns vivons ds un monde hypocryte .C 'est très décevant mais tu vas aller de l'avant tu es forte et sache que je suis la si tu le
souhaite gros bisous a toi



nathou 25/11/2010 17:38



Merci Inès


Il est bien évident que cela ne réussira pas à m'abattre mais j'avais besoin de le formaliser.


En ce qui concerne ta présence : je sais! tu as toujours été là et heureusement!


I love you


Nath